top of page

Comment percevoir autrement la peur de l'échec?

Dernière mise à jour : 31 mai 2023

La peur et le doute nous empêchent parfois de voir ce qui nous saute aux yeux. C'est en réalité parce que nous faisons les choses que nous gagnons en confiance et non l'inverse !


Bienvenue sur le blog du Centre Terre à Terre. Vous trouverez dans cet article quelques clés de compréhension afin de désamorcer la peur de l'échec comme l'explique l'invitée du podcast Métamorphose - #43 Amandine Ruas : Se défaire de la peur de l’échec - YouTube


5 étapes pour retrouver la confiance en ses capacités
La peur de l'échec
Les étapes pour renforcer la confiance en ses capacités.

Les 5 étapes :

1. Vivre l’émotion.

Un échec est comme un temps de deuil. Il est donc proposé d'accepter que cette chose dont on avait très envie n’a pas pu fonctionner comme on l’attendait. Autrement dit, que nous n'avons pas pu obtenir cette chose que l'on a souhaité. Nous pouvons donc prendre le temps de digérer cette perte et de pleurer si on en ressent le besoin afin de vivre l’émotion lorsqu’elle se présente à nous.


2. Se demander : qu’est-ce que j’ai fait lors de cette situation?

Comment est-ce que je peux faire autrement la prochaine fois?


3. Apprendre la leçon de l’échec.

L’échec est un bon enseignement. Est-ce que cette expérience était un échec à 100% ou pas vraiment? Est-ce qu'il y a des éléments qui se sont finalement bien déroulés?


4. Faire la distinction entre c’est un échec et je suis un échec.

Faire exister mes qualités et les reconnaître.


5. Si c’était à refaire qu’est-ce que je ferais différemment ?


6. Nourrir la confiance en soi.

Il est également intéressant d'aller regarder les challenges que j'ai accompli dans ma vie (petits ou grands) et de nommer ou d'écrire les étapes que j'ai effectué pour y arriver. Le fait de rendre visible les actions permet de renforcer et de concrétiser la confiance et ses capacités.

Pour conclure, une manière de lutter contre la peur de l'échec est de nourrir une certaine confiance en la vie afin de la percevoir comme un espace d'apprentissage qui nous offrira d'autres occasions d'avancer sur notre chemin.

La peur de l’échec se modifie ainsi de manière cognitive en effectuant les 5 étapes de conscientisation mais elle se transforme véritablement en passant à l’action et en allant expérimenter de nouvelles situations.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page